Err

01 44 54 36 00
Bastille, 75004 Paris
Actualités

Exposition de Stéphane Korb (Photographie)

12 mars 2019
Exposition de Stéphane Korb (Photographie) du 19 mars au 4 mai 2019


Quant la photo se joint au rock : de Hendrix à Janis Joplin en passant par BB King, Iggy Pop ou encore les Beatles, ne manquez pas l’expo Blues et Rock Lifestyle de Stéphane Korb.

Redécouvrez vos héros comme vous ne les avez jamais vus !

"J’ai rencontré Stéphane KORB par l’art australien.
J’ai connu Stéphane KORB par sa passion pour le Japon.
J’ai découvert Stéphane KORB et son intérêt photographique et musical.
Cette série de portraits nous plonge dans le rock des années 1970 et 1980 avec une approche toute personnelle en traitant le Noir & Blanc comme de la couleur et en se servant d’un support original : le papier d’aluminium.

Le sujet est donc tout à fait approprié en étant accroché chez Paul Beuscher au milieu des instruments de musique que l’on retrouve parfois dans les « images » de Stéphane KORB." 


Baudoin Lebon


--------


Stéphane Korb est né à Paris en 1954.

Après ses études il travaille comme assistant ingénieur du son au mythique Studio Davout puis tient un temps la basse dans le groupe underground français Fille qui mousse. Il joue du banjo, du basson et du sopranino avec le Big band Le Clafouti s'avachit.

En 1974 
il commence à photographier les groupes de blues pour la presse musicale française et internationale. Le cinéaste Chris Marker le présente à Marc Riboud de l’agence Magnum dont il devint l’assistant. Il apprend à voyager et à photographier dans la tradition des photographes indépendants pour Paris-Match, l’Express, l’Autre Journal, Rock & Folk, Life et Newsweek entre autre. Il a également travaillé quelques années auprès de Jérôme Seydoux et du Groupe Chargeurs.

Depuis 2001 il a ajouté des pinceaux à ses Leica et expose régulièrement son 
travail. Il est l’auteur des textes et photographies des livres Esprits d'Australie sur les pistes d'Australie (Romain pages édition), Yves Montand (éditions Jean-Claude Gawsewitch) Clefs pour le Japon (éditions Mémoires d'artistes) et co-auteur de plusieurs textes de chansons avec son père Francis Lemarque.

Site internet http://www.korb-art.com

 




 

Showcase - Des Brumes au Zénith

6 mars 2019
Showcase - Des Brumes au Zénith

SHOWCASE
"Des Brumes au Zénith"
Jeudi 21 mars I 19h30 - 21h30
29 bd Beaumarchais, Paris 4

Composé par Pascal Jugy et interprété par Johannes Hustedt (flûte) et Andreas Hiller (guitare 10 cordes).

RSVP : Réservez directement sur le lien ici

Des Brumes au Zénith

Le compositeur Pascal Jugy vous convie à venir célébrer son nouvel album"Des brumes au zénith"sortie le 18 janvier dernier sous le label Animato.

Venez découvrir son univers;une musique tonale ("néo-classique") aux couleurs jazzy !

Les interprètes Johannes Hustedt (flûte) et Andreas Hiller (guitare 10 cordes) donneront pour l'occasion un concert d'une heure.

Cette rencontre est également l'occasion de retrouver les partitions de certaines pièces du CD publiées aux Editions Combre.

Musiciens

Johannes HUSTEDT, flûte:http://www.kunsthaus-durlach.de/

Andreas HILLER, guitare à 10 cordes: http://www.andreas-hiller.de/



 

 

Exposition 2.35 : 1 de Pierre-Emmanuel Chatiliez

11 déc. 2018
Exposition 2.35 : 1 de Pierre-Emmanuel Chatiliez du 11 décembre au 26 janvier 2019

 

VERNISSAGE + CONCERT
Jeudi 13 décembre de 19h30 à 21h45
27 bd Beaumarchais, Paris 4


"Quand Le Jazz Voit Double" avec Philippe Zygel au piano accompagné de ses invités. 


L'EXPOSITION - 2.35 : 1 



Pierre-Emmanuel Chatiliez naît et grandit sur les rives du Lac Léman avant de s'installer très jeune à Paris pour y suivre une formation en Arts Plastiques. Rapidement happé par une activité professionnelle intense, il se constitue une solide base technique traditionnelle (peinture à l’huile, composition, trompe l'oeil) via la restauration d'oeuvres d’art (tableaux et fresques murales), la peinture décorative pour le cinéma, la mode et la publicité.

Il développe sa maîtrise du découpage de film, grâce à un art consommé du storyboard, et explore les incroyables possibilités de la photo numérique. Fort de ce sérieux acquis, et conscient de ses choix, il s’impose comme l’un des principaux consultants visuel oeuvrant aux côtés de nombreux réalisateurs de longs métrages de fiction :
 Mathieu Kassovitz (Assassin(s)), Jean Becker (Effroyables Jardins)ou encore Alain Resnais (Les Herbes Folles) ; que des réalisateurs américains de blockbusters : Shawn Levy (The Pink Panther), Brett Ratner (RushHour 3),Stephen Hopkins (La Couleur de la Victoire), Dean Parisot (R.E.D 2)

Parallèlement à son activité dans le cinéma, il entame un processus créatif qui dès le départ est influencé par l'apport et la valeur de nouvelles technologies de plus en plus performantes, de plus en plus riches et indispensables - aux artistes comme à la société contemporaine dans son ensemble.

Pierre-Emmanuel Chatiliez se met alors à produire des œuvres numériques qui bénéficient pour beaucoup de son expérience cinématographique: la grammaire du film, mais aussi la composition et le format cinémascope se retrouvent en général dans ces œuvres plastiques où le tube de couleur et le pinceau cèdent la place à l’élément photographié.



L’idée d’utiliser ce format s'impose alors avec le choc d’une intuition et d’une constatation qui révèle soudainement une évidence :« Lors de mon premier voyage à Los Angeles, la capitale du cinéma, manipulant machinalement un billet d’un dollar, je me rendis compte avec stupeur que celui-ci s'inscrivait exactement dans les formats du cinémascope. Il me sembla alors évident que je tenais mon format et l’univers de mes premières séries».

Les thèmes abordés par le travail de Pierre-Emmanuel Chatiliez, qui se situe au carrefour de la peinture, du graphisme, et de la photographie, révèlent une  vision critique et ironique de notre société. Ils s’articulent autour de ce questions qui semblent inévitables en ces temps de grands bouleversements technologiques et, osons le mot, existentiel :

"Sur quoi sommes nous assis? Quelle est la pérennité de ce monde?"

Patrice Ramain.

Exposition Peinture de Eric Turlot

10 oct. 2018
Exposition Peinture de Eric Turlot du 23 Octobre au 8 Décembre 2018



VERNISSAGE + RÉCITAL

Jeudi 25 Octobre de 19h30 à 21h45

27 bd Beaumarchais - 75004 PARIS


Accompagné d'un récital de piano classique/répertoire Erik Satie



L'EXPOSITION

Avoir le blues : Être mélancolique, éprouver une espèce de vague à l’âme, une légère tristesse un peu floue.

 

Et si c’était de l’émotion, du sentiment que naissait la musique plutôt que la musique qui faisait naître en nous émotions, sentiments...

La musique d’Erik Satie (1866 - 1925) en France et la naissance du blues aux Etats-Unis sont contemporains.


L’une comme l’autre traduisent avec simplicité des sentiments humains universels.

 

Chacun des2 côtés de l’atlantique, par son inventivité et son côté profondément humain aparticipé à la naissance d’une musique nouvelle : Le Jazz

L’inventivité d’Erik Satie et la révolution de la note bleue.

L’ humour désespéré de Satie et la colère résignée des afros américains.

 

A kind of blue... Une sorte de bleu.

 

Dans ce projet, j’avais envie de mettre face à face ces 2 univers dont tous les jazzmen se réclamment et qui ont révolutionné la musique.

 

Côté Satie j’ai créé des «collages» dadaistes inspirés de son œuvre.

Côté blues j’ai peint des toiles bleues où la ville joue le premier rôle.

 

Des œuvres pour voir et entendre...




L'ARTISTE

Eric Turlot est né un12 mars à Neuilly sur Seine. De son père chanteur de variété il a hérité le goût de s’exposer. Depuis sa plus tendre enfance, il dessine sur tout avec tout ce qui tombe à portée de main mais pas que...

Incapable de choisir entre la musique et les arts graphiques, il voit de la musique dans sa peinture et de la peinture dans sa musique.  Après des études de cancre musico-graphiques, il entre aux Arts Appliqués (aujourd’hui Duperré) à Paris puis aux Beaux Arts.


Il rencontre sa femme dont un des meilleurs amis dirige une agence de publicité à Paris. Il s’oriente alors tout naturellement vers les métiers de la communication.

Il grimpe ensuite les échelons du métier (de 1975 à2005) : exécutant, roughman, illustrateur, graphiste, directeur artistique,directeur de la communication.


Après avoir mis son savoir au service des marques, il décide en 2005 de vivre de son Art.


C’est en rencontrant Henryka Szurley (plasticienne)qui cherche un artiste pour partager son atelier qu’il décide de franchir le pas et de devenir artiste peintre à plein temps.Très vite, les choses se mettent en place... Les expositions se succèdent alors de galeries en salons et de salons en galeries en France, en Allemagne et aux Etats-Unis.


Aujourd’hui à la fois Jazzman et artiste peintre, il continue à mettre de la musique dans sa peinture et de la peinture dans sa musique.

 

Prix :
Médaille d’or Mérite et Dévouement Français (2009).

Médaille d’argent Société Arts-Sciences-Lettres(2009).

Eric Turlot a fait sa première vente à Drouot enNovembre 2011
Eric Turlot est présent sur ArtPrice et bénéficie maintenant de la Cotation Drouot.





 

Exposition Photos "Organic Vision Of Photography" de Muriel Delepont

3 sep. 2018
Exposition Photos du 3 septembre au 20 octobre 2018




VERNISSAGE + CONCERT

Jeudi 6 septembre de 19h30 à 22h

27 bd Beaumarchais - 75004 PARIS




Organic Vision Of Photography, un parcours photographique d’une trentaine d’images, d’ Iggy Pop, à Warren Ellis, en passant par Jain, Justin Sullivan….


Photographe, « impossible de penser à autre chose quand elle entre dans le bureau, Muriel Delepont est l'archétype de la photographe binaire. Née en 1965 à Liège. (…), A onze ans elle reste stupéfiée par une affiche du film Metropolis de Fritz Lang. Ce flash expressionniste influencera désormais tout son style. 1980, premières photos de concerts. Le concert rock a ses obligations. C’est une plongée dans la fosse des crabes de cuir, un corps à corps au milieu de foules denses. Elle shoote déjà TC Matic, Front 242. Pour mieux gérer son art, elle retourne à l’école, où elle se donne à fond, passant des heures en laboratoire à peaufiner ses tirages, définir son style. A Bruxelles, elle travaille pour le magazine Mofo : elle part régulièrement en tournée avec Noir Désir, TheYoung Gods, La Muerte et couvre de grands festivals...., Pour nous, cette fille qui n’a pas froid aux yeux incarne la Nouvelle Génération. Une artiste qui ne s’attache à aucune mode populaire et cherche à produire des images atemporelles, expressionnistes, toujours. (…) »

 


Philippe Manœuvre 
extrait de la préface d' «Organic Vision Of Sound».


 

 




"Oreilles Curieuses", le concours de création sonore !

22 fév. 2018


En 2018, notre partenaire Radio Campus Paris fête ses vingt ans. Pour l’occasion ils font preuve d’ambition et lance leur concours de création sonore!

C’est donc tout naturellement que nous avons le plaisir de soutenir cette superbe équipe dans l’organisation du concours «Oreilles Curieuses».


OREILLES CURIEUSES 
est un concours de création sonore à partir de l’un des 10 titres d’émissions diffusées sur Radio Campus Paris à un moment de son histoire.

OREILLES CURIEUSES est ouvert à tous les étudiants franciliens. Pour les accompagner, si besoin, l’équipe de Radio Campus Paris mènera des ateliers d’initiation à la création radiophonique entre mars et juin.


Retrouvez toutes les informations pour participer ci-dessous et via les liens suivants :

Site Web - Event Facebook 




RÈGLEMENT

Le concours est ouvert à toute personne scolarisée dans une université, école, conservatoire de la région Ile-de-France.Les participants doivent produire une création sonore d’une durée de 5 minutes maximum inspirée de l’un des dix titres de ces émissions anciennement diffusées sur Radio Campus Paris : Panic – Jurassic metal – L’île déserte – Le blues du scénariste – Music trotters – Interférences – Soul survivors – Brazil – Combat rock – Maman a tort

Il n’est donc pas obligatoire de connaître l’émission en elle-même au préalable. L’accent est mis sur l’interprétation de chacun vis-à-vis de l’un de ces titres.

Les trois meilleures créations seront sélectionnées par un jury composé de personnalités issues du monde radiophonique, médiatique, audiovisuel et musical (noms à venir très vite)

Le jury portera une attention particulière à l’originalité de la création, qui pourra être composée de tout type de sons (ambiance sonore, extraits musicaux, entretiens, bruitages…)

Les formats acceptés sont : .mp3 et .wav (44.1kHz/16bit Mono ou Stéréo)

Chaque participant devra adresser avant lundi 14 mai 2018 minuit, un e-mail ou un CD contenant :

  • sa création respectueuse des conditions évoquées dans le règlement
  • un document de présentation de l’oeuvre

LES PRIX

PREMIER PRIXFormation «Ecriture et Réalisation d’un documentaire Radiophonique» à l’ENS Louis Lumière + Enregistreur Zoom H4n + Licence Hindenburg + Casque Sennheiser HD25 + diffusion radio FM & web


DEUXIÈME PRIX
Enregistreur Zoom H2 + Licence Hindenburg + Casque Sennheiser HD25 + diffusion radio FM & web

TROISIEME PRIXCasque Sennheiser HD25 + Licence Hindenburg + diffusion radio FM & web


Tout envoi incomplet, contenant des informations erronées et/ou contenant une création ne respectant pas les conditions du réglement, ne sera pas examiné par le jury.


INFOS PRATIQUES

La remise des prix aura lieu le 14 juin, lors d’une soirée spéciale "Création Sonore”au Petit Bain et les créations gagnantes seront disponibles en podcast sur www.radiocampusparis.org

Début du concours : 12 février 2018 I Date de fin : 14 mai 2018
Remise des prix : 14 juin au Petit Bain

Envoi des créations par email : [email protected] avec pour objet "Oreilles Curieuses 2018”
Voie postale : Il est aussi possible d’envoyer sa création sur CD

Radio Campus Paris

Concours «Oreilles Curieuses»

50 rue des Tournelles

75003 Paris