Err

Journal des musiciens
  Retour aux billets

BLOG - Qu'est ce qu'un home-studio et comment s'enregistrer à la maison ?

Qu'est ce qu'un home-studio et comment s'enregistrer à la maison ?


On s'est tous déjà dit sous la douche qu'il serait dommage de ne pas mettre à profit cette voix magnifique, ou que les trois accords trouvés hier soir allaient faire zouker tous les clubs de l'hexagone... Eh bien pourquoi pas ? Attention loin de moi l'idée, ni la prétention de fournir ici une recette miracle pour le prochain tube de l'été. On en trouve déjà un paquet sur Youtube, quoique je doute de leur efficacité. Cependant, avec les bons outils et connaissances, il est aujourd'hui possible de s'improviser artiste- auteur/compositeur/producteur/ingé-son depuis son placard à balais ou un coin de sa chambre. Il faut pour cela créer son Home Studio.

Un Home Studio, qu'est-ce que c'est ?

C'est le fait d'organiser chez soi un espace dédié à la composition et à l'enregistrement de musique. Pas besoin d'avoir un super pré ampli à lampes à 4000 euros pour avoir un home studio; bien au contraire, le but étant aussi de faire des économies. Il vous faudra néanmoins un peu de matos sans quoi il sera très compliqué de réaliser vos chefs d’oeuvres. Cet équipement, je le divise en plusieurs parties. 1 : L'ordinateur, pièce centrale de votre installation, ainsi que les logiciels permettant de créer et de traiter le son appelés softwares (littéralement logiciels en anglais) 2 : La carte son externe aussi appelée interface audio; véritable centre nerveux du studio moderne, les effets de traitement de son appelés hardware (la partie physique du matériel) ainsi que les microphones et instruments. 3 : Le système d'écoute c'est à dire les enceintes et les casques.

L'ordinateur et les softwares.

Au centre de tout home studio ou même de studio professionnel se trouve un ordinateur. C'est grâce à lui que l'on peut enregistrer le son, le traiter, le stocker rapidement et facilement car avouons-le, enregistrer sur un magnétophone à bande, ça a beau apporter un grain « vintage », ça n'est pas pratique et ça coûte une blinde. Pour mener à bien vos projets, pas besoin d'acheter une bête de course : un ordinateur récent capable de multitâches (processeur possédant plusieurs coeurs) et avec 8 Go de mémoire vive (RAM) cela devrait vous suffir dans un premier temps.

Il existe tout un tas de logiciels qui permettent de traiter le son avec chacun leurs domaines de prédilection. Pour le home studio, nous allons nous concentrer sur les DAW, Digital Audio Workstation ou station de travail audio-numérique en français. Ces logiciels simulent de véritables consoles de mixage. Ils permettent notamment l'enregistrement de différentes sources audio, l’application d'effets ainsi que l'utilisation des plug-in. (instruments virtuels, effets). Les DAW existent souvent en plusieurs versions, la première à un prix très abordable (moins de 100 euros) offrant des possibilités limitées mais permettant une bonne prise en main, une version classique pratiquement sans limite d'utilisation et une version professionnelle avec des possibilités supplémentaires.


Les 4 principaux DAW

Pro Tools de Avid, le logiciel des pros et le premier de sa catégorie. On le trouve dans tout studio d'enregistrement. La puissance de ce logiciel, combinée à sa compatibilité avec du Hardware professionnel en font la référence pour les studios d'enregistrement depuis longtemps déjà.
Logic Pro X de Apple. Logiciel de plus en plus utilisé en studio, il possède l'ergonomie et la facilité d'utilisation propre à la marque et petit plus, les banques de sons déjà présentes dans le logiciel sont de très bonne qualité... Mais, comme d'habitude chez Apple, ça ne fonctionne que sur -roulement de tambours- un Mac !
Live de Ableton, qui comme son nom l'indique est plus tourné vers la performance en live et possède des fonctionnalités uniques. Cela ne l'empêche pas d'être un très bon logiciel d'enregistrement et de mixage.
Cubase de Steinberg, logiciel également très répandu gage de qualité puisque c'est la marque qui a lancé la norme informatique VST utilisée pour tous les plug-in. Il existe bon nombre d'autres DAW comme FL Studio, Reaper, Digital Performer etc. tout aussi performants. Ma petite sélection est loin d'être exhaustive et certains préféreront d'autres logiciels à ceux cités ici. Mon conseil est d'en tester quelques-uns et de choisir celui sur lequel on est le plus à l'aise.)

Les plug-in dont j'ai fait mention plus haut sont de petits logiciels qui, comme leur nom l'indique, se lancent à partir d'un logiciel hôte (le fameux DAW). Ces logiciels rassemblent tout ce qui est instruments virtuels, effets et fonctionnalités supplémentaires. C'est grâce à eux que vous pourrez jouer de l'orgue et avoir l'impression d'être à l’intérieur de Notre-Dame ou balancer un rif de guitare bien saturé comme si vous étiez sur une scène de 10.000 personnes tout ça depuis votre clavier d'ordi. C'est pas beau le numérique ?

Carte son et enregistrement.

Maintenant équipé de votre ordinateur et de votre DAW, vous vous sentez prêts à enregistrer votre futur disque de platine, pourtant, il vous manque encore une pièce maîtresse du studio : la carte son externe. Dans les clips (surtout de rap), on voit souvent un mec (à casquette) posé devant une gigantesque table de mixage avec des boutons partout. En vérité, nul besoin d'un tel équipement pour enregistrer la punchline de l'année. Un bon micro associé à une bonne carte son et le tour est joué. Cette dernière est une interface qui va nous permettre de relier nos guitares, synthés, micros à notre ordinateur afin de les enregistrer.

Les interfaces audio regroupent à elles seules plusieurs fonctions. La pré-amplification du signal : certains micros nécessitent une pré-amplification afin d'obtenir un son audible. La conversion du signal : la traduction du signal électrique envoyé par votre micro ou votre guitare, appelé signal analogique, en langage d'ordinateur (à savoir 01001101110...), appelé signal numérique. Le monitoring : l'envoi du signal vers votre système d'écoute (enceintes, casque).

La plupart peuvent utiliser la norme MIDI, permettant de contrôler avec précision l'ordinateur depuis votre appareil.

Les principales caractéristiques d'une carte son sont :

— Le nombre d'entrées et de sorties (souvent indiqué dans le nom du produit) qui vont déterminer combien de sources audio seront enregistrables simultanément.
— Le nombre et la qualité des pré-amplis, permettant d'enregistrer le son provenant d'un micro.
— La qualité des convertisseurs.
— La latence aller-retour c'est à dire le temps que prend le signal pour aller de votre clavier jusqu'à vos enceintes.


Plus on monte en gamme, plus les fonctionnalités sont nombreuses. Il suffit de rechercher « carte son sur google » pour se rendre compte du très large choix qui s'offre à nous, tant au niveau des modèles que des marques, les prix allant de la centaine d'euros à plusieurs milliers. Comment choisir la bonne me direz-vous ? Pour commencer, la carte son « parfaite » n'existe pas, votre choix dépendra de ce qui est le plus important pour vous. Le but dans un home studio est de trouver un produit regroupant les caractéristiques qui nous intéressent dans un format compact tout ça pour un prix le plus abordable possible. Pour vous faciliter la tâche, j'ai réalisé ici une petite liste de marques offrant les meilleurs rapports qualité prix :


Focusrite et sa gamme Scarlett, sûrement les interfaces les plus populaires sur le marché.

Un peu au-dessus, on trouve Audient et sa gamme ID, possédant de bons préamplis.

Enfin Native instruments et sa gamme komplete audio, incluant bon nombre de plug-in, pour des petits prix.

Ces marques proposent aussi des packs contenant une interface, un micro et un casque, très utiles pour débuter.

Pour les budgets un peu plus conséquents : RME propose des produits de très haute qualité et extrêmement bien construits notament la Babyface Pro. Universal audio fait référence dans les studios d'enregistrement et propose une gamme spécialement construite pour le home studio. Les plug-in exclusifs inclus avec l'achat d'une carte son sont un énorme avantage de la marque.

Les micros

Une fois votre carte son achetée (vous y êtes presque !) il ne vous manque plus qu'un micro pour enregistrer votre ligne de basse bien groovy ou le solo de sax que vous bossez depuis 2 mois. Ce n'est pas pour rien que je mélange deux instruments complètement différents, car même si il existe des tonnes de micros avec chacun leur domaine d'application nous voulons ici quelque chose de polyvalent qui fonctionne bien quelle que soit la source audio. Comme chacun des chapitres les micros mériteraient leur propre article, je vais donc m’efforcer de faire au plus simple. Les microphones sont classés dans plusieurs grandes familles selon leur mode de fonctionnement. Pour un home studio, c'est à dire de l'enregistrement dans une pièce relativement calme nous préconiserons les microphones electro-statiques. Ces types de micros, de part leur fonctionnement électrique, sont d'une grande polyvalence et permettent un enregistrement plus précis ainsi qu'une meilleure restitution du son que les autres. Ils sont néanmoins très fragiles, résistent mal aux chocs et au vent, (il faudra utiliser une bonnette anti-vent à l’extérieur) et sont sensibles à la poussière et à l'humidité. Ces micros nécessitent aussi une alimentation 48V (la fameuse alimentation phantom), pas d'inquiétude toute carte son possédant un préampli possède une alimentation intégrée.

Voici une selection de micros polyvalents pour débuter en home studio : La gamme AT20 de Audio Technica dont les deux premiers modèles ont un prix très abordable et une bonne qualité. (AudioTechnica AT2020 et AudioTechnica AT2035).
On retrouve également leAKG C 214 de chez AKG, version plus abordable du légendaire C414, micro extrêmement polyvalent qui excelle sur des prises de guitare acoustique. Enfin, le RodeNT1A fait référence chez les home studios débutants grâce a son excellent rapport qualité/prix (cf photo ci-dessous). Si on peut monter en gamme, on pourra se faire plaisir avec le NeumannTLM 103 micro à condensateur cardioïde !

Le système d'écoute : enceinte de monitoring

C'est bon ! Vous êtes enfin prêts à enregistrer vos plus belles créations ! Ce qui veut dire aussi que vous vous apprêtez à mettre un premier pied dans le monde du mixage. Pas celui de David Guetta non, le mixage d'un morceau en tant qu'ingénieur du son. Lorsque l'on commence à enregistrer on se retrouve souvent dans la situation suivante : nos enregistrements sonnent beaucoup moins bien que lorsqu’on les joue en live. C'est normal, premièrement parce que l'enregistrement prend aussi toutes les petites imperfections du jeu que l'on entend pas en jouant et deuxièmement parce que cela nous force à écouter nos créations avec une oreille extérieure critique. On se rend compte alors que la voix ne ressort pas assez ou que la batterie manque de punch.

Le mixage va nous permettre de corriger tout ça et de faire un tout cohérent à partir de nos enregistrements. On utilise pour cela tout un tas d'effets et de techniques sur lesquelles je ne vais pas m'attarder car ce n'est pas le sujet, je vais vous parler ici du système d'écoute. Les casques et enceintes utilisés en studio sont dits de« monitoring ».

Leur but est d'avoir une réponse en fréquence plate. Mais encore ? me direz vous. Concrètement lorsqu'on écoute de la musique sur nos enceintes ces dernières le modifient quelque peu. Les marques grand public comme JBL ou BOSE par exemple ont tendance à booster les graves et les hauts medium car cela est plaisant à l'écoute (mettre les voix house en avant ou gonfler les gros kick de la techno on adore). Les appareils de monitoring quant à eux vont tenter de restituer chaque plage de fréquence de façon la plus fidèle possible.

On a en abscisse la fréquence des sons et en ordonnée le niveau en dB. Pour lire facilement ce graphique il suffit de se dire qu'un son de grosse caisse de batterie à 100Hz devrait normalement être à 0dB or ici les enceintes nous le restituent avec un boost de 6dB ! L'échelle des dB suivant pratiquement une courbe logarithmique 6 dB font une grosse différence.

A l'inverse, un son de synthé basse à 800Hz sera restitué avec une atténuation de pratiquement 2,5 dB. (Cette enceinte est portable et de petite taille et a donc du mal à reproduire fidèlement les fréquences graves ce qui explique ce creux jusqu'à 70Hz). Lorsqu'on enregistre et qu'on mixe notre musique il est donc préférable d'avoir ce genre d'équipement afin d'entendre exactement ce que l'on fait et non un son « embelli » par nos enceintes.

Le système d'écoute : casque audio

Si vous arrivez au bout de votre budget après tous ces achats, commencez avec un casque de monitoring au lieu des enceintes. On en trouve des excellents à des prix très corrects comme par exemple : la gamme des DT de chez beyerdynamics qui fait référence dans beaucoup de studios et à la radio. On retrouve notamment le Beyer Dynamics DT-770. AKG fait aussi de très bons casque milieu de gamme comme le K702.

Les casques peuvent être « ouverts » ou « fermés » la différence est que pour un casque ouvert, il n'y a aucune isolation sonore. Le son est diffusé autant vers les oreilles que vers l’extérieur ce qui permet à la membrane des hauts parleurs d'être plus souple et donc de mieux retranscrire le son que pour un casque fermé, qui lui apportera une isolation sonore mais imposera des compromis mécanique à la membrane créant des résonances dans certaines plages de fréquences.


Et voilà ! Maintenant c'est à vous de jouer ! (sans jeux de mots)

Il y a un sujet que je n'ai pas traité dans cet article il s'agit du traitement acoustique. C'est le fait d'équiper la pièce dans laquelle on travaille de matériaux isolants ou diffuseurs afin d'en maîtriser l'acoustique. Cela s'avère très utile pour supprimer certains sons qui dérangent et qui sont dus aux réverbérations de la salle. Néanmoins les home studios sont souvent dans des pièces compliquées à traiter (beaucoup d'angles) et pas toujours réservées à cet effet.


Rédigé le  10 déc. 2021 15:30  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site