01 44 54 36 00
Bastille, 75004 Paris
Actualités

"Oreilles Curieuses", le concours de création sonore !

22 fév. 2018


En 2018, notre partenaire Radio Campus Paris fête ses vingt ans. Pour l’occasion ils font preuve d’ambition et lance leur concours de création sonore!

C’est donc tout naturellement que nous avons le plaisir de soutenir cette superbe équipe dans l’organisation du concours «Oreilles Curieuses».


OREILLES CURIEUSES 
est un concours de création sonore à partir de l’un des 10 titres d’émissions diffusées sur Radio Campus Paris à un moment de son histoire.

OREILLES CURIEUSES est ouvert à tous les étudiants franciliens. Pour les accompagner, si besoin, l’équipe de Radio Campus Paris mènera des ateliers d’initiation à la création radiophonique entre mars et juin.


Retrouvez toutes les informations pour participer ci-dessous et via les liens suivants :

Site Web - Event Facebook 




RÈGLEMENT

Le concours est ouvert à toute personne scolarisée dans une université, école, conservatoire de la région Ile-de-France.Les participants doivent produire une création sonore d’une durée de 5 minutes maximum inspirée de l’un des dix titres de ces émissions anciennement diffusées sur Radio Campus Paris : Panic – Jurassic metal – L’île déserte – Le blues du scénariste – Music trotters – Interférences – Soul survivors – Brazil – Combat rock – Maman a tort

Il n’est donc pas obligatoire de connaître l’émission en elle-même au préalable. L’accent est mis sur l’interprétation de chacun vis-à-vis de l’un de ces titres.

Les trois meilleures créations seront sélectionnées par un jury composé de personnalités issues du monde radiophonique, médiatique, audiovisuel et musical (noms à venir très vite)

Le jury portera une attention particulière à l’originalité de la création, qui pourra être composée de tout type de sons (ambiance sonore, extraits musicaux, entretiens, bruitages…)

Les formats acceptés sont : .mp3 et .wav (44.1kHz/16bit Mono ou Stéréo)

Chaque participant devra adresser avant lundi 14 mai 2018 minuit, un e-mail ou un CD contenant :

  • sa création respectueuse des conditions évoquées dans le règlement
  • un document de présentation de l’oeuvre

LES PRIX

PREMIER PRIXFormation «Ecriture et Réalisation d’un documentaire Radiophonique» à l’ENS Louis Lumière + Enregistreur Zoom H4n + Licence Hindenburg + Casque Sennheiser HD25 + diffusion radio FM & web


DEUXIÈME PRIX
Enregistreur Zoom H2 + Licence Hindenburg + Casque Sennheiser HD25 + diffusion radio FM & web

TROISIEME PRIXCasque Sennheiser HD25 + Licence Hindenburg + diffusion radio FM & web


Tout envoi incomplet, contenant des informations erronées et/ou contenant une création ne respectant pas les conditions du réglement, ne sera pas examiné par le jury.


INFOS PRATIQUES

La remise des prix aura lieu le 14 juin, lors d’une soirée spéciale "Création Sonore”au Petit Bain et les créations gagnantes seront disponibles en podcast sur www.radiocampusparis.org

Début du concours : 12 février 2018 I Date de fin : 14 mai 2018
Remise des prix : 14 juin au Petit Bain

Envoi des créations par email : oreillescurieuses@radiocampusparis.org avec pour objet "Oreilles Curieuses 2018”
Voie postale : Il est aussi possible d’envoyer sa création sur CD

Radio Campus Paris

Concours «Oreilles Curieuses»

50 rue des Tournelles

75003 Paris




 

Exposition Photos "Anima" de Florian Gautier

25 jan. 2018
Exposition Photos du 30 Janvier au 17 Mars 2018




VERNISSAGE+ RÉCITAL

Jeudi1er Février de 19h à 22h

27 bd Beaumarchais - 75004 PARIS





Récital de la pianiste Kanae Endo


Edvard Grieg

Prélude de la Suite Holberg

 

René-Baton

En Bretagne - Suite de six pièces opus 13

1.Crépuscule d'Été sur le grand bassin de Saint-Nazaire

2.Retour du Pardon de Landévennec

3.Dimanche de Pâques, sur la place de l'Église de Pont-Aven

4.Sur la grève déserte de Trez-Rouz

5.Fileuses près de Carantec

6.Vieille diligence sur la route de Muzillac


(+ d’infos sur KanaeEndo: www.kanaeendo.com)







 



 

Anima «Souffle,air»



Anima,c’est ce principe vital et qui – tout en s’opposant au corps – le fait se mouvoir et vibrer, s’élever et choir, qui l’emplit et qui le quitte. C’est une ombre fugitive, douce autant que violente, obscure autant que lumineuse.


Anima,c’est l’âme, des hommes et des bêtes, de la nature elle-même; Anima, c’est le sentiment amoureux, la tendresse, la caresse; Anima, c’est tout à la fois l’esprit, la sensibilité et la passion.

 

Devant l’appareil photo de Florian Gautier, Anima c’est aussi – et surtout – une rencontre troublante, imprévue et pourtant évidente.Non pas un heurt, un combat ou un rapt, mais un regard et un contact qui abolissent la distance. Le cadre photographique y devient une étreinte qui embrasse en son sein les règnes humains, animaux et végétaux, qui confond les silhouettes et unit le mort avec le vif.

 

De plumes en pelage, de tissus en feuillages, de nuages en rocailles, la délicatesse et l’âpreté des matières y sont sublimées par une lumière caressante qui transfigure les corps et les éléments.


Cadrés avec force, arrêtés en plein vol ou en pleine chute, ces corps hybrides sont cernés par des lignes en perpétuelle métamorphose, dont l’instabilité est accentuée parle flou, la brume et le clair-obscur. Le photographe joue du contraste lumineux,de la profondeur et de la netteté pour mieux troubler les contours de ces figures et du cadre lui-même. En effet, loin de s’absenter ou de s’effacer,Florian Gautier manifeste sa présence non seulement par son regard, mais aussi par sa main, véritable trait-d’union entre les espaces et les espèces.

 

Instinctive et spirituelle, mystique et sensuelle, cette série photographique animale est avant tout un hymne à la liberté et à la tendresse, invitant le spectateur à la contemplation autant qu’à la caresse.


Tristan Grunberg


Exposition Photos "Jeux de Mains" de François Lakosy

7 déc. 2017
Exposition Photos




C’est au tour du photographe François Lakosy de s’approprier nos murs du

27 bd Beaumarchais à Paris Bastille.









Accompagné du concertiste Shota Nakayama, nous avons le plaisir de vous convier à leur vernissage + récital au piano le jeudi 14 décembre 2017.












 



 

«Jeux de Mains»


de François Lakosy



 

Venez découvrir et partager cet univers au couleur de l’hiver indien qui saura vous étonner et vous prendre la main.



//////////////////////////////////////////



 

CONCERT


Récital Shota Nakayama



Johannes BRAHMS (1833 - 1897)

4 Klavierstücke opus 119

1 Intermezzo en si mineur

2 Intermezzo en mi mineur

3 Intermezzo en ut majeur

4 Rhapsodie en mi b majeur


Enrique GRANADOS (1867 – 1916)

La Maja y el ruiseñor (Extrait des Goyescas)


Moritz ROSENTHAL (1862- 1946)

Carnaval de Vienne (Humoresque sur des thèmes de Johann Strauss II)


 


////////////////////////////////



 


Masterclass "Prises de son" le 24 novembre 2017

8 nov. 2017
Masterclass

 

MASTERCLASS «Prises de Son»


Vendredi 24 Novembre

nouveau magasin Paul Beuscher - 27 Bd Beaumarchais


A partir de 15h00 (entrée dès 14h30)

Entrée Libre et gratuite


-----------------



 

Vous souhaitez en savoir plus sur l’enregistrement et les différentes techniques de prises de son? Audio-Technica et Paul Beuscher vous invitent à participer gratuitement à un workshop animé par un professionnel du studio !


 

 

Découvrez dès maintenant une partie de leur gamme sur notre site (Micro studio, Micro filaire, Micro dynamique, Micro Statique, Micro HF,Casque Audio…) et encore plus de matos le jour J!


 

A GAGNER: un AT-2035


Suivez-nous sur les réseaux sociaux [Facebook ou Instagram] et tentez de gagner pour l’occasion un superbe AT-2035: on vous expliquera comment faire !

 



Exposition Photos "Intimités" de Sandrine Duval

14 oct. 2017
Exposition Photos

 

Nous avons aujourd'hui le plaisir de vous présenter comme exposition de photographies le travail de Sandrine Duval dans notre magasin pianos du 27 boulevard Beaumarchais.







 

«Intimités»


Trois séries photographiques de Sandrine Duval



 

 

De Bali au Kirghizstan, de Bosnie en Ouzbékistan, d’Inde en Roumanie, du Laos au Pérou, Sandrine Duval concentre son oeil toujours sensible sur ces figures intimes, entraperçues et fugitives, qui impressionnent le plus vivement la mémoire et la pellicule.
Tour à tour mélancoliques ou facétieux, ces silhouettes à contrejour et ces profils perdus sont cernés par une lueur presque intérieure, qu’ils émergent d’un écrin de ténèbres ou se détachent sur un écran de lumière. Ce contour gracieux, comme une esquisse, comme une caresse, révèle l’évanescence d’une figure qui s’offre en se dérobant.
Les tissus, les tapis et les tentures y gardent l’empreinte d’une présence diaphane ; les miroirs, les vitres et les portes y encadrent des silhouettes ombrées tandis que les corps et les regards s’absentent et s’absorbent, dans la rêverie ou dans le souvenir.
Capturées sur le seuil, à mi-chemin entre intérieur et extérieur, clarté et obscurité, ces figures emplissent le cadre de leur présence discrète, disparaissant dans la brume ou derrière les voilages, se confondant avec les nuages, animant les étoffes, réchauffant le fer et la pierre.
Davantage qu’elle ne nous donne à voir, frontalement, les corps et les lieux qu’elle photographie, Sandrine Duval nous invite à les deviner, à en saisir les mouvements infimes, à en entendre les silences, à en découvrir les mystères. A les cerner, à notre tour. En ce sens, elle ne nous livre pas leur intimité en pâture, mais nous convie à l’entreprendre, avec délicatesse et tact, à l’approcher avec pudeur et sensibilité.
Et, soudain, comme un feu d’artifice combattant les ténèbres d’une trop courte nuit d’été, les couleurs, par myriades, explosent au coeur de ces nocturnes. Vibrantes, ensoleillées, elles retentissent en une symphonie chromatique où se répondent les accords minéraux de la pierre et de la terre, les éclats floraux de la végétation, des parures et des ornements, les arpèges électriques de l’océan et des coiffes dorées.
Nuée d’oiseaux de paradis, silhouette d’argile ou de tissu, les figures émergent, flamboyantes, d’un environnement qui leur semble naturel, tant elles lui empruntent leur forme, leurs couleurs, leur matière-même.
Ce jeu d’éclipses et d’épiphanies se déplace du motif au dispositif, en la forme de « boîtes à secrets », phares nocturnes, romantiques et intimes, qui s’éteignent et s’allument à l’envi, faisant apparaître des images, empreintes d’une poésie troublante, où le quotidien côtoie l’extraordinaire. Entre veilleuse, lanterne magique et diorama, ces photographies lumineuses font naître de l’obscurité un monde onirique et fantastique, véritable invitation au voyage…intérieur.

 

Tristan Grünberg,2017





////////////////////////



 

Sandrine Duval vit et travaille à Paris. Toujours à l'affût d'un sujet insolite, mystérieux, graphique, c’est son goût des voyages - allié à une grande curiosité - qui l'a conduite à la photographie.

Les deux prix qu’elle obtient au concours du magazine Réponses Photo, en 2002 et 2003, l'ont encouragée à partager ses deux passions lors d’expositions publiques.

Précédentes expositions : * 2014, "2e nuit de la photographie contemporaine", Esplanade des Invalides, Paris ; * 2007, "Charade", Djam Café, Paris ; * 2004, "Couleurs thaïlandaises", Galerie Univers Arts et Voyages, Lausanne ; * "Harmonie, mystère et poésie", Espace rencontres FNAC Italie2, Paris ; * "Images d'ailleurs", Off Chroniques Nomades, Honfleur ; * 2003 "Chinoiseries parisiennes", Mairie du 3ème Paris ; * "Ombres et lumières", 15e festival Photobis, Espace St-Martin, Paris.


///////////////////////////////////////////

sandsauval@gmail.com

#sandsauval

//////////////////////////////////////////










Casio avec Arnaud Forestier !

25 sep. 2017
Casio avec Arnaud Forestier !